Menu Fermer

Deus ex machina

(2 avis client)

18.00

Paris 2050.
Césarina ne ressent rien. Ni peine, ni joie, ni peur.
Riche héritière de la Scoppa-Tech, elle se barde d’implants biotechnologiques, multiplie les situations dangereuses pour essayer d’éprouver quelque chose, mais en vain. Jusqu’à ce soir où la voix d’or d’Alekseï, un artiste totalement inconnu, éveille en elle le frisson qu’elle n’espérait plus.
Mais Alekseï est bien plus qu’un chanteur. Il est avant tout un voyou des rues qui a pour but de faire tomber la Scoppa-Tech pour avoir mis la santé de sa petite sœur en danger.
Son idée pour y parvenir ? Kidnapper Césarina et demander une rançon.
Ce qu’il n’avait pas prévu, c’est que la jeune femme, en recherche de sensations extrêmes mais aussi d’explications sur son état, se laisserait faire.
Ce qu’ils n’avaient pas envisagé, c’est que l’amour allait se mêler à leur quête.
Et si justement, les sentiments qu’ils éprouvent l’un pour l’autre étaient leur meilleure arme pour se battre contre une société corrompue ?

En stock

2 avis pour Deus ex machina

  1. virginie.piar (client confirmé)

    ⚠️ ALERTE COUP DE COEUR ⚠️
    Salut à tous
    Ce livre est génial!!!
    Je l’ai dévoré en moins de 24h !! Oui attention il est très addictif !!!! 😅
    Je me suis laissée entraîner dans ce monde bourré de technologie avec des personnages complètement délirants et parfois il faut le dire complètement barrés mais tellement attachants ❤
    Les joutes verbales et le langage fleuri des héros m’ont dessuite plu ❤❤❤
    Ils m’ont fait rire , m’ont ému aussi, m’ont mis en colère enfin si dans le roman certains souffrent d’un manque d’émotions je peux vous garantir que ça n’a pas été mon cas en lisant cette pépite
    Merci Theo Lemattre pour ce super moment de lecture

  2. EloLML

    L’un veut sauver sa sœur coûte que coûte, l’autre veut ressentir violemment, la rencontre entre Césarina et Alekseï se fait sous fond de kidnapping, que sa proie soit si conciliante perturbe le beau russe, par cet acte, ils s’engagent ensemble dans une aventure cadencée par du désir, des révélations et des trahisons.

    Césarina est l’unique héritière de Scoppa-Tech, truffée d’implants biotechnologiques, elle ne ressent aucune émotion et mène une quête désespérée de sensations.

    Alekseï est un homme des rues, artiste par envie, bandit par défaut, prêt à tout pour atteindre son but mais néanmoins pourvu d’un sens morale et de justice.

    Théo nous propose une dystopie SF avec un fond de romance, l’univers crée prend clairement le pas sur la romance à mes yeux, attention, c’est loin d’être péjoratif. Son monde est intrigant et pas si fantasque que ça, il est de ceux où la technologie investit l’humain, où les friqués ont le contrôle, où la population est divisée, où une partie subit et tend à se révolter. Les personnages sont à la fois opposés et complémentaires, que Césarina et Alekseï soient si différents émotionnellement parlant amène une romance particulière, loin des standards habituels. L’intrigue est rythmée, distrayante, sans temps mort, même si le mystère « Bill » fut craqué rapidement ici, je suis restée captivée par l’histoire grâce aux retournements de situation, à l’ambivalence des personnages, le mot confiance a une signification importante ici et les décisions prises peuvent être révoquées d’un claquement de doigt.

    C’est une lecture trépidante, grisante, pleine d’action, avec un soupçon d’émotions, le geste symbolique final de Césarina m’a beaucoup émue, ça marque un tournant décisif dans sa vie et nous fait comprendre que le terme de cette aventure approche, d’ailleurs un petit épilogue m’aurait bien plu, j’ai pesté violemment en voyant le mot fin.

    Fan de dystopie, de SF, foncez, vous ne serez pas déçus.

    Je remercie Black Ink Éditions pour cet envoi, je suis heureuse de cette plongée futuriste et félicite Théo pour sa créativité ♥️

    Note : 4,5/5

Ajouter un Avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.