Contre ma peau

(2 avis client)

17.00

***PERSONNEL ET CONFIDENTIEL***
Pendant trois mois
Ta peau contre ma peau
Je ferai de toi tout ce dont tu rêveras
Ton corps contre mon corps
Tu feras de moi tout ce que tu voudras
Nos souffles enchaînés
Si tu veux toujours jouer…
Je t’attends.
Quand Arielle reçoit ce mystérieux carton d’invitation, elle y voit l’opportunité de mettre de la couleur dans sa petite vie grise.
Et pourquoi ne pas tenter de découvrir qui se cache derrière cette sulfureuse proposition ? Se voit-elle offrir le cadeau qui révèlera sa féminité ou met-elle les pieds dans un piège cruel ?
Le torride Salinger sera l’écrivain de ses fantasmes… contre un prix qu’elle n’envisageait pas.
Entraînée dans les méandres d’un jeu pervers qui la dépasse, Arielle en sortira grandie… ou détruite.

Catégorie : Étiquettes : , , , ,

2 avis pour Contre ma peau

  1. EloLML

    Une bonne dose d’érotisme, quelques goûtes de trahison, un soupçon de suspense le tout saupoudré d’amour : cocktail explosif 🔥

    Arielle, 21ans, est très mal à l’aise avec ses formes car oui elle fait partie de ces femmes voluptueuses, avec certains « défauts », elle n’a aucune confiance en elle et son patron, ses collègues et même sa propre famille n’arrangent en rien l’image qu’elle a d’elle même.

    Alors lorsqu’elle reçoit une invitation pour trois mois de plaisir garanti, elle hésite à se rendre au tout premier rdv, craint que ce ne soit qu’une vaste blague, elle cherche qui a pu avoir cette idée saugrenue. Et puis elle décide de prendre son courage à deux mains, de sortir de sa zone de confort et voir où cela la mène.

    Sous le pseudo de Rebecca elle fait la rencontre de Salinger, à son contact elle se révèle femme, s’épanouit comme une jolie fleur.

    Sebastiane de son vrai prénom fait de son corps une symphonie de plaisir, ce n’est que volupté, plaisir des sens avec cet expert en la matière (les scènes sont d’une intensité à vous griller plus d’une petite culotte).
    Mais il n’est pas que ÇA, c’est un homme instruit (petit clin d’œil à sa fac), il fait ce métier par choix non par dépit et malgré toute cette activité, on ressent aussi la solitude qui lui pèse et un écho du passé ravive une certaine culpabilité en lui.
    La jeune Rebecca lui apporte une touche de légèreté, des instants rafraîchissants, un vent de renouveau.

    Quand les sentiments entrent en jeu certaines révélations sont faites, peuvent-ils réellement s’aimer ? Perso un certain « au revoir » m’a complètement retourné 🥺

    Dans l’ombre une personne mène sa vengeance, la satisfaction et le bonheur peuvent-il ressortir de ce jeu malsain?

    Cette tierce personne j’ai eu un ressenti très mitigé sur elle, autant son vécu fait de la peine car il est bien connu que l’amour rend aveugle et que la trahison rend amère. Mais à côté de ça elle ressent une certaine satisfaction dans ce cercle vicieux. À vous de voir si vous finissez par l’aimer ou même par la comprendre …

    Merci pour cette histoire qui pointe une inégalité homme/femme que ce soit en matière de sexe qu’au travail, c’est un un éveil à la sensualité, il faut apprendre à connaître et appréhender son corps SANS HONTE.
    Et merciiii d’avoir choisi un mec, un vrai, pour une fois on est loin du minet, du beau gosse, de l’arrogant, Seb a du charisme, du vécu (36 ans), de l’expérience, il est sûr de lui malgré ses failles, c’est mon coup de cœur ♥️

  2. osez-lire

    Oh Mon Dieu ! J’y ai pourtant cru à ce courrier… Mais que ferait Salinger chez moi ? Il est trop occupé à distiller ses précieux conseils et autres promesses voluptueuses à une autre.

    Je pourrais la détester d’ailleurs, si Arielle était moins attachante. Et puis, il faut que j’ouvre les yeux, c’est elle qui a reçu ce fameux carton d’invitation, d’initiation. Alors qu’elle profite ! Elle qui se lève matin après matin pour faire un boulot dont elle se lasse, au milieu de collègues qu’elle exècre, pour s’en retourner auprès de son chat en fin de journée. Un peu de piment dans cette vie fadasse ne pourra que lui faire du bien. À moins que ses complexes, ses doutes, sa pudeur ne la freinent ou encore, que Salinger lui-même ne la mette en difficulté. Cette proposition aussi sulfureuse que mystérieuse suscite en elle autant d’envies que d’appréhensions. Qui est à l’origine de cette offre, pourquoi elle, est-elle capable de franchir ce cap ? Sont tant d’interrogations qui la traversent à l’approche du jour J. Mais a-t-elle tout envisagé ?

    Un rendez-vous, un seul, pourrait suffire à la conduire vers des horizons insoupçonnés où noirceurs et lumières se confondent.

    Salinger est loin de se poser les mêmes questions. Son métier : le sexe, sa quête : sa rédemption. Chaque jour il procure plaisir et jouissance, parfois au détriment du sien, mais toujours avec bienveillance. À 35 ans passés, expier ses fautes devient vital. Il se fond ainsi jour après jour dans son personnage, répondant aux fantasmes les plus fous de ses clients en étouffant les siens. Mais celle qui approche de son viseur est loin de répondre aux critères habituels. Prude, réservée mais curieuse, cette jeune femme tout juste sortie de l’adolescence et dont il pourrait presque être le père attise au creux de son ventre de bien nouvelles sensations. Saura-t-il lui faire profiter de l’expérience sans l’entraîner dans les méandres de son univers ?

    Entre intrigue et érotisme exacerbé, Chlore vous emmène dans un monde de sensualité et d’émotions pures. Un mélange détonant pour une romance « pas comme les autres ». Bien sûr, vous y rencontrerez d’autres protagonistes, qui éveilleront tour à tour une multitude de sentiments. Vous allez vibrer, haïr, aimer, transpirer, fondre au rythme des confessions de nos deux chouchous du jour – et pas que… – et des secrets dévoilés. Une chose est sûre, l’ennui n’a pas sa place ici ! Les coups de chaud en revanche… 😉

    Les scènes érotiques y sont évidemment nombreuses au vu des thèmes abordés, mais vous ne connaîtrez pas de redondance. La plume manie les mots et les sens avec suffisamment de finesse pour que la sexualité y soit joliment traitée. Et que dire de la prise en compte des personnalités et des états d’âme ? Chapeau bas ! Chaque personnage est façonné avec le soin qui lui est dû. Les complexités, les histoires de vie et les cheminements intérieurs de chacun d’eux sont criants de vérité et exploités pour le bon déroulé de l’intrigue. Moi qui adore m’immiscer dans les pensées et la psychologie des héros de mes lectures, j’en ai pris plein le cœur avec Arielle et Salinger <3

    Foncez, régalez-vous mais laissez-moi un petit bout de Salinger, je n'en ai pas assez pris 😉

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *