Menu Fermer

Tekoa

(2 avis client)

18.00

Il y a deux choses que Tekoa, futur grand chef de la tribu indienne de Wendake, déteste dans la vie : son mariage arrangé et les visages pâles.
Recteur adjoint de l’université de la réserve, il ne voit pas d’un très bon œil l’arrivée d’Anouk, cette jeune française, venue étudier le journalisme. Elle est bien trop blonde, bien trop belle et surtout, bien trop curieuse.
Malgré son aversion, il est inexorablement attiré par elle et multiplie les coups bas pour l’inciter à repartir en France. Déterminée, Anouk résiste, et pas seulement parce qu’il est Tekoa le magnifique, cet homme si magnétique, à la plastique parfaite. Elle n’est là que pour retrouver sa sœur disparue.
Pourtant, lorsqu’elle se fait agresser, Tekoa se découvre une âme de protecteur et tente de la protéger des dangers qui rôdent. Il ne parvient plus à lui résister, mettant en péril son futur et sa position.
Il le sait, une épée de Damoclès se trouve au-dessus de leur tête. Arriveront-ils à mettre de côté leurs différends et à faire front contre leur ennemi commun ?

En stock

2 avis pour Tekoa

  1. oree.ddc (client confirmé)

    Il y a quelques semaines lorsque j’ai appris la sortie de ce livre, je savais que je n’allais pas pouvoir résister. Non seulement je trouve la couverture superbe, mais le résumé m’attirait inexorablement, de sorte que je n’ai pas pu résister à la tentation.

    Il est parfois compliqué, lorsque l’on a tellement envie de lire un roman, de trouver satisfaction puisqu’on a tendance à placer la barre haut et à ne pas retrouver ce que l’on cherchait à travers ses pages. Je vous rassure tout de suite Tekoa m’a non seulement comblée, mais il a été au-delà de mes espérances.

    En effet, c’est un véritable coup de cœur que j’ai pour cette histoire. Anouk et Tekoa m’ont fait passer par toutes sortes d’émotions plus vives les unes que les autres et je suis totalement, irrémédiablement tombée sous leur charme. Ensemble, ils vont vivre des moments horribles, ressentir le genre de souffrances que personne n’a envie de ressentir, mais également trouver en l’autre celui ou celle qu’ils n’attendaient pas.

    « Dans tous les cas, lui et moi, c’est impossible. »

    Pourtant leur rencontre n’ouvre pas la voie à un rapprochement entre ces deux-là. Il faut dire que Vanessa Degardin a su insuffler à son texte une aura presque mystique grâce aux traditions, aux us et coutumes et aux mœurs de la réserve de Wendake. Très rapidement, elle met en lumière le poids des responsabilités de chacun, les difficultés de sortir de sa destinée lorsque l’on est voué à reprendre les rênes de la tribu. J’ai énormément apprécié cette facette du récit, car elle est détaillée sans alourdir le texte, elle imprègne les pages de ce roman et nous immerge dans cette culture différente et si passionnante.

    « Je ne suis ici que pour une raison. Il ne se passera rien, que ce soit avec lui ou un autre homme. »

    Toutefois, il s’agit également d’un obstacle pour notre duo, car si Anouk et Tekoa se provoquent, s’attirent, se tournent autour, chacun sait ce qu’il en est, chacun est conscient de ce qu’il se joue. Car la venue de la jeune femme n’est pas innocente, elle a un but, un objectif et elle compte aller jusqu’au bout coûte que coûte.

    Du fait des secrets qu’ils ont l’un pour l’autre, il est compliqué pour eux de franchir la limite. Pourtant on a pleinement conscience de leur symbiose, de leur complicité et de cette alchimie qui les poussent continuellement l’un vers l’autre. J’ai tellement aimé cette tension qui monte crescendo, cette attirance qui bien que malvenue les bouleverse au point d’oublier le monde qui les entoure. Les sentiments sont si puissants, si profonds que l’on a juste envie d’arriver au bout pour les voir heureux tout simplement.

    Tekoa est une histoire d’amour terriblement belle et douloureuse. C’est un roman où les doutes et les soupçons se font une place prépondérante. C’est un livre où les émotions se vivent et où les révélations ébranlent nos cœurs et nos âmes. C’est en tout cas une lecture captivante que j’ai eu du mal à poser et à me sortir de la tête.

  2. EloLML

    Anouk a quitté sa Vendée natale pour la réserve indienne de Wendake au Canada, sur place elle va faire face à Tekoa, son tuteur attitré pour son intégration au cursus journalistique, son dédain envers elle va rapidement faire place au désir mais ce dernier est dangereux car il remet en cause la quête secrète d’Anouk mais aussi le futur tout tracé de Tekoa.

    Dans ce paysage Anouk est une beauté exotique, une femme à l’esprit aiguisée, observatrice, bienveillante mais surtout déterminée, un personnage dont j’admire la pugnacité, prête à tout, sans peur, faisant face au danger pour retrouver sa sœur.

    Tekoa est beau, charismatique, respecté et respectueux envers sa communauté et a une « légère » aversion pour les blancs, un personnage qui agace de prime abord mais qui finalement devient attachant, même si son avenir lui déplaît il fait tout pour garder l’estime des siens et l’instinct protecteur qu’il développe par la suite ne peut que vous faire fondre.

    Vanessa nous propose un récit entre ombre et lumière, la passion qui anime le couple, les traditions ancestrales ainsi que les valeurs amérindiennes apportent des instants légers mais aussi chaleureux, l’intrigue impose des scènes sombres, parfois crues, violentes, et même si mes soupçons étaient fondés, que la finalité ne m’a pas surprise, elle a su maintenir mon intérêt jusqu’à la toute fin.

    J’apprécie sa prise de position, son choix ethnique, de sujet sensible, ils ont de suite attirés mon attention et amènent une originalité au récit.

    Amour contrarié, métissage, tension, disparition, enquête et action offrent de jolies heures de lecture.

    Je remercie Black Ink Éditions pour leur confiance et suis ravie d’avoir enfin découverte la plume de Vanessa, elle sait se faire douce et attractive, d’autres récits m’attendent en PAL ♥️

    Note : 4,25/5

Ajouter un Avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.