La Reine Courtisane

(3 avis client)

17.00

Après des siècles de paix, les quatre Éléments-Clans de l’île Symbiose se livrent une guerre sans merci.
Sylvan, le jeune roi Falune, guerrier cruel et impitoyable capable de contrôler la magie de Feu, asservit les trois autres royaumes de Symbiose en semant la mort et la terreur sur son passage.
Je suis la reine Alena du Clan Gelane affilié à la magie de l’Eau.
J’ai été capturée par mon pire ennemi lors du siège de ma cité. Je connais déjà le sort funeste qui m’attend ce soir. Comme les princesses des deux autres Éléments-Clans qui m’ont précédée, je suis destinée à devenir la nouvelle épouse du tyran Sylvan.
Et demain à l’aube… Je serai exécutée.
Mais reine ou esclave, je reste avant tout une Gelane. Je ferai honneur à notre devise ancestrale.

« Face à son ennemi, un Gelane ne verse aucune larme, et jamais il ne renonce à brandir ses armes.« >

3 avis pour La Reine Courtisane

  1. Miel pops

    Captivant !!❤️❤️❤️❤️
    Merveilleuse romance fantastique !
    Dès la première page, on est happé direct dans l’univers , la lecture est fluide, belle, poétique , magique . Action , romance, amitié , émotion, humour (car oui meme dans ce roman parfois dark elle arrive a mettre son petit grain de folie) érotisme sont au rendez-vous . Anna Triss m’a encore une fois envouté . 422 pages de pure délice .
    Enola et Sylvan sont juste époustouflant . Belle fin. J’aime le message qu’il fait passé.
    Bref à liiiire et j’ai hâte de découvrir « la guilde des ombres « surtout si Beladyn est présent
    Encore merci à l’auteur de nous faire partagé son histoire ❤️❤️❤️❤️

  2. Laëtitia Choupi

    J’ai été ravie de retrouver la plume de l’auteure avec cette fois un fantasy. Je peux dire quelle maîtrise ce genre à la perfection.
    Une histoire qui commence en s’inspirant des contes des 1001 nuits pour en rajouter son propre univers et ses personnages. Elle a su se l’approprier de la meilleure des façons.
    Le couple m’a beaucoup plu, notamment ‘Elena’ qui se montrera comme un personnage fort comme je les aime et va beaucoup évoluer au fil de l’histoire.
    Ça été une lecture très plaisante du début jusqu’à la fin.

  3. EloLML

    Une romance où se côtoient la magie d’antan et les tambours battants de valeureux guerriers.

    Lorsque qu’Alena, Reine Gélane, est capturée par le Roi Falune Sylvan, elle pense sa vie finie, il est réputé pour asservir tous les autres royaumes de Symbiose et de faire tomber des têtes.
    Est-il possible que cet homme barbare la révèle à elle-même ?
    Que son destin soit à la hauteur des contes qu’elle aime tant ?

    Sylvan est un guerrier féroce en soif de vengeance mais il sait aussi devenir un homme prévenant, envoûtant, d’une sensualité extrême, avec un sens du sacrifice inscrit dans sa chair.

    Alena, elle utilise avec intelligence son savoir afin de rester en vie, plutôt frondeuse, elle verbalise toutes ses pensées. C’est une femme courageuse, une guerrière dans l’âme, l’amour la guidera dans ses choix.

    Ils seront au final la face opposée d’une même pièce.

    La première partie est uniquement du pdv d’Alena puis la deuxième s’alterne avec le pdv de Sylvan, cela nous fait d’autant plus apprécier l’histoire de découvrir leurs pensées respectives. La description des décors est faites avec finesse pr qu’on puisse s’y rendre rien qu’en fermant les yeux. L’insertion d’un conte dans l’histoire est une magnifique idée et le clin d’œil à la Guilde des Ombres avec Jerys et Beladyn est grandement apprécié.

    J’ai été intriguée dès le début, les apparences sont bien trompeuses, une fois leur relation en place, j’ai fondu pour Sylvan et « Alena », mon cœur battait à tout rompre pendant les batailles, j’ai littéralement pleuré pour un certain petit être, ai été envoûtée par les traditions évoquées, eu le souffle coupé lors de l’ascension de cette Reine atypique.

    Une mention spéciale pour l’espièglerie de la relation Alena/Deagan !

    La morale finale est magnifique, que leur « différence » s’efface progressivement face à la synergie de ce peuple.

    Anna prouve ici qu’elle excelle autant dans l’art de la romance contemporaine que dans la fantasy, fais gaffe mon varan, une certaine morue va rester dépendante ♥️

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *