Devil in me

(3 avis client)

17.00

« Prenez un thé et installez-vous sur le divan. »
Enfermée en psychiatrie depuis plusieurs mois, je m’appelle Alix et je n’ai aucune idée de la raison de ma présence ici.
Le docteur Madsen est gentil, il m’offre du thé, m’aide à retrouver mes souvenirs. Il est mon guide. Enfin… je crois.
Dois-je lui faire confiance ? Ou plutôt me tourner vers Liam, mon unique ami ? À moins qu’il ne soit lui aussi qu’un mirage, un fou parmi tant d’autres. Et ce docteur, alors ?
Ce docteur Madsen bien trop beau pour être vrai ? Peut-être qu’ils ont raison. Peut-être que je suis folle, finalement.
J’étouffe, terrorisée à l’idée de m’enfoncer sur un chemin plus tortueux encore… car la route jusqu’à la vérité est sombre, effrayante et n’est pas nécessairement celle de la guérison.

3 avis pour Devil in me

  1. Shelby Kaly

    Je ne lis que très peu de dark, non pas parce que je n’aime pas ça, mais parce que cela fait bien souvent appel à mes sombres penchants et que mon humeur en devient très rapidement morose.
    Ici, j’ai croisé la blanche Juliette Pierce, j’ai sauté dans le terrier de son univers pour la suivre, atterri dans cet hôpital, puis elle m’y a abandonnée auprès d’Alix. Cette jeune femme perdue dans un monde qui m’en rappelle un que j’ai connu plus jeune, avec d’autres couleurs bien plus attrayantes pour mes yeux d’enfants. Aujourd’hui je suis adulte et je dois faire face au même univers, dans toute sa noirceur : dur, cruel et parfois terrifiant.
    C’est assez difficile d’expliquer ce que j’ai ressenti auprès d’Alix, mais j’ai eu plus d’une fois envie de lui prendre la main et de lui crier de courir avec moi, qu’on trouvera un moyen. Sauf que je n’étais que spectatrice de cet univers. Puis le doute, ce doute qui vous ronge les veines peu à peu, vous fait vous méfier de tout le monde, même d’Alix. Est-ce que tout ceci est réel ? Est-ce que Juliette nous manipule si bien que nous en perdons la raison ?
    J’ai eu peur, je n’ai eu confiance en personne, ne pouvant que me fier qu’à Alix qui parfois elle-même me faisait douter…
    C’est un livre que vous ne pouvez pas lâcher tant vous voulez connaître la vérité. Une quête que vous accomplissez auprès d’une héroïne atypique et pourtant si attachante. C’est un livre qu’on n’oublie pas, parce qu’il vous marque, vous dérange, vous fait vous questionner sur votre propre santé mentale.
    Chapeau bas chère Juliette, ta plume est sublime, classe et délicate. Encore un coup de cœur pour ce début d’année.

  2. annais.jumeau

    Waouh 😱 !!! Voilà une lecture complètement déroutante qui m’opresse encore alors que j’ai tourné la dernière page.
    Un coup de foudre psychologique pour cette plume fluide, douce, dérangeante et discrète qui m’a emmené avec elle dans les tréfonds de la psyché et de la perversité humaine.

    Alix est une jeune femme perdue et brisée. Voilà bien tout ce que l’on sait sur elle. Elle est internée dans ce que l’on appelle communément un asile, « de fous », depuis plusieurs mois déjà mais quand ? Comment ? Pourquoi ? Par qui ? Voilà toutes ces questions qui la hantent sans qu’elle puisse en obtenir les réponses.
    Ses souvenirs fuient, ses sens la trompent et elle n’arrive à faire confiance à personne, personne sauf Liam auprès de qui son instinct la pousse à être sereine et détendue. Le beau et souriant Liam, un patient comme elle mais qui connaît son histoire Lui contrairement à elle, est toujours là pour elle, de toutes les façons qui lui sont possible, mais ses réponses sont aussi faciles à déchiffrer que des énigmes !!!
    Une fille que l’on sent fragile bien que battante, volontaire et déterminée mais éparpillée en mille morceaux au fin fond d’elle-même.

    Le Docteur Jefferson Madsen est le psychiatre référent de l’aile E, et c’est donc lui qui suit Alix depuis son arrivée. Il l’a suit, l’observe, la traite, l’admire. Sa fixation admirative pour elle peut paraître malsaine, elle est perçue comme sa préférée, mais tant qu’elle se porte bien et que tout le monde est satisfait, pourquoi s’en faire ?
    Il travaille dans cet établissement depuis plusieurs années maintenant et il a son petit rituel permettant d’instaurer un climat de confiance. Il aime commencer chaque séance de thérapie en offrant une tasse thé. Ce thé qui détend autant qu’il angoisse mais qu’il est tellement bon de boire à petites gorgées.
    Nous avons un homme sûr de lui, souriant, lunatique, charismatique et autoritaire, un brin obsessionnel et dominant que l’on admire autant que l’on craint. Telle est la question, doit-on lui faire confiance ou s’en méfier comme de la peste ?

    Liam est hospitalisé dans l’établissement psychiatrique depuis quelques mois également pour un syndrôme dépressif sévère. Un jeune homme aux allures de gentleman, au sourire flippant aussi sincère par moments que pour garder les apparences intactes à d’autres. Il garde toutefois une innocence touchante qui fait qu’on l’aime immédiatement, que la confiance est immédiate et sa compagnie indispensable. Il éprouve une attirance, une envie de protégée Alix qui le pousse à tenter de l’aider malgré qu’il veuille qu’elle s’en sorte par elle-même dans le même temps. Un combat de tous les instants pour lui permettre d’avancer afin qu’il avance lui-même. Car quoi qu’il se passe, ils sont liés.

    Un homme doux et tendre, sécurisant malgré ses faiblesses qui le rendent finalement accessible.

    Une hospitalisation en psychiatrie qui ne trouve aucune explication rationnelle.
    Un suivi qui pose un questionnement éthique.
    Une rencontre digne d’une bouffée d’oxygène mais qui se retrouve ensevelie dans une réalité déformée.
    Entre obsession, sentiments, culpabilité, manipulation, médication, introspection et recherches identitaires, nous avons affaire à une Dark Romance psychologique intense, perturbante, bouleversante et complètement oppressante qui chamboule, énerve, attriste et remet en question de façon brutale et émouvante.
    Mon cœur à saigner, j’ai pris des uppercuts dans le ventre, mon cerveau à surchauffer et mes larmes ont coulés aussi bien pour Alix que pour Liam mais aussi pour Lorina malgré tout…

    Une lecture difficile, angoissante, énigmatique qui fait ressentir autant que réfléchir que j’ai adoré découvrir et dévorer. Vous vous laisserez bien tenter par une tasse de thé… 😉 (moi qui suis une fan inconditionnelle de thé, je ne le verrai plus de la même façon 🤔😜)

  3. EloLML

    La culpabilité, un fardeau bien trop lourd…

    Depuis quinze mois maintenant Alix est internée en hôpital psychiatrique et suivie par le Docteur Madsen, incapable de se rappeler du motif de sa présence en ces lieux, elle essaie désespérément de lever le voile sur son esprit embrumé. Au fil des pages nous découvrons la réalité majoritairement au travers du regard d’Alix et ponctuellement du Dr Madsen.

    La première partie du livre est assez déstabilisante, Alix est totalement perdue dans le labyrinthe de son esprit et nous avec elle. L’absence de souvenirs à par quelques flashbacks la met dans un état de perpétuel questionnement, le cerveau en ébullition permanente, ne distinguant plus l’imaginaire de la réalité, on évolue dans la tourmente avec elle.

    Je me suis régulièrement demandée, quel événement marquant a-t-elle voulu occulter au point de perdre sa propre essence ? Quelle est l’ombre qui la guette sans cesse ?

    Sur le chemin de la vérité, elle est accompagnée du Dr Madsen, psy craquant, accueillant avec plaisir ses patients avec une bonne tasse de thé pour une séance détendue.
    Seulement peut-elle réellement compter sur lui? Elle se fie énormément à son instinct mais est-il le bon ?
    Pendant ma lecture ce Docteur m’est apparu comme un marionnettiste, tirant les fils de vies de ses patients et jouant habilement avec.
    Les amène-t-ils sur le chemin de la guérison ? Je vous laisse vous faire votre propre opinion …

    Au milieu de ça on rencontre Liam, un autre patient, Alix a l’intime conviction qu’il est son pilier. Même s’il porte lui même sa propre croix, je l’ai vu comme une bouffée d’oxygène dans cet institut, toujours chaleureux et d’une sagesse sans égal auprès d’Alix.

    Au fur et à mesure que l’histoire se révèle j’ai ressenti de la compassion pour Alix, le spectre de la mort rôde et ne l’épargne pas. Je vais simplement rependre la question tout à fait judicieuse de l’auteure : Et vous qu’auriez vous fait ?
    Prenons-nous toujours les bonnes décisions dans les instants cruciaux de nos vies ?

    Cette histoire m’a emmené « Au pays des merveilles », j’y ai vu Alice, le Chapelier fou, le Lapin blanc, la Reine de coeur…tous ces personnages saupoudrés de douce folie.
    Je sais que cette histoire atypique ne peut être au goût de tous, personnellement j’adore décortiquer, analyser les esprits tourmentés donc Juliette tu m’as embarqué dans cet imaginaire peu commun, j’ai été confuse, j’ai juré et j’ai eu le cœur serré.

    Merci à toi 😘

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *